À 27 ans, Rose Labeille, influenceuse, mais surtout photographe passionnée d’exploration, a posé ses bagages à Argelès-Gazost.

À 27 ans, Rose Labeille, de son vrai nom, ne se sent pas encore tout à fait “légitime” pour se revendiquer influenceuse. Une petite communauté de followers et surtout une image devenue “péjorative” du mot lui font prendre une certaine distance avec la dénomination.

Au lac de Gaube.
Au lac de Gaube.
Rose Labeille

Pourtant, c’est bien pour cette communauté de personnes qui la suivent sur ses réseaux, Instagram, TikTok, LinkedIn et sur son blog, que les offices de tourisme font appel à elle. Également pour la qualité de ses photos, elle qui préfère d’ailleurs se revendiquer photographe avant tout

Sur les routes depuis ses 18 ans

Depuis ses 18 ans, Rose Labeille documente ses nombreux voyages. “On m’a dit que je voyageais tout le temps, que je devais avoir un budget énorme, avoir beaucoup de temps… J’ai expliqué que les Pyrénées ne sont qu’à deux heures de Toulouse. Les gens avaient du mal à croire qu’il y avait de si beaux paysages si proches de là où ils habitaient”, sourit-elle.

Dans les Dolomites.
Dans les Dolomites.
Rose Labeille

C’est bien pour “rendre justice” à la chaîne montagneuse que, depuis juillet, Rose Labeille a posé ses valises à Argelès-Gazost. Amoureuse de randonnée et d’aventure, elle crée des contenus, notamment sur les réseaux, pour divers clients. Elle a notamment collaboré avec l’office de tourisme de Luz-Saint-Sauveur, séduit par son authenticité.

Aux antipodes des clichés sur les influenceuses

Car si elle effectue bien un travail d’influence, sa personnalité est aux antipodes des clichés de l’influenceuse. Elle explique : “Au début, j’avais du mal à me mettre en scène. Je faisais beaucoup de photos de paysages, que j’humanisais assez peu, y compris avec d’autres personnes. Mais je me suis rendu compte que si l’on n’incarne pas, cela emballe assez peu.”

Au pays basque.
Au pays basque.
Rose Labeille

Elle poursuit : “Les gens ont besoin que l’on incarne son contenu, que l’on explique ce que l’on fait. Il ne faut pas hésiter à parler face caméra, en story, humaniser. C’est le principe des réseaux sociaux.”

Instagram, et maintenant TikTok

Elle a grandi avec Instagram, mais se lance désormais sur TikTok. “C’est challengeant, relève-t-elle. J’ai plus d’affinités avec Instagram, car c’est ma génération. Mais le réseau est en perte de vitesse ces derniers mois, les jeunes ont de plus en plus de mal à s’y retrouver. Les contenus partagés sont trop lisses, trop parfaits… Cela crée une forme de pression, on lui reproche de manquer d’authenticité.”

A Cauterets.
A Cauterets.
Rose Labeille

Celle qui a mis du temps à se mettre en avant a fini par se mettre en scène pour “donner envie aux gens d’explorer, de vivre des aventures sans attendre les vacances.” Elle a fini par vendre cette passion à ceux qui souhaitent valoriser leur destination. Elle a travaillé avec la région Occitanie, partant en road-trip le long de la Méditerranée, ou en Aveyron. Il y a peu, elle a chroniqué une “micro-aventure” dans le Pays basque. Une randonnée avec une nuit seulement sous une toile tendue, avec un guide pour apprendre à filtrer son eau, allumer son feu…

Un travail “intense”

À Luz, elle est partie avec une commande en poche de huit photos. Elle raconte : “Les gens n’imaginent pas mais c’est intense. La lumière va très vite et j’avais une demande pour le lever et le coucher du soleil. J’avais effectué un repérage quelques jours auparavant, avec une idée assez claire de ce que je voulais faire. Mais il y a une dimension assez instinctive dans la photo. Même si on prépare beaucoup, le réel prend sa place.”

Un rythme intense et une absence de monotonie qui font qu’elle ne troquerait pour rien son statut free-lance pour un CDI – qu’on lui a proposé. L’ancienne citadine, originaire de Montauban, aime cette forme de liberté. Pour l’assouvir, en plus de la photo et des réseaux, elle travaille comme community manager. Là aussi, cela lui permet de créer des contenus, et parfois d’organiser des shootings.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.